Amatrice a été frappée par un séisme en août 2016. La ville italienne a été réduite en ruines. d'archives AFP

Comment faire pour anticiper le risque sismique ?

Paléo-sismologue au laboratoire Géoazur à Sophia Antipolis, Isabelle Manighetti « ausculte » la croûte terrestre et ses failles afin de prévenir les futurs tremblements de terre

Elle cherche l'empreinte des grands séismes passés, pour anticiper les futures secousses et leurs risques associés. L'Azuréenne Isabelle Manighetti, paléo-sismologue au laboratoire Géoazur à Sophia Antipolis, travaille en « auscultant » la croûte terrestre et ses...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter