"Ceux qui pouvaient se sont couchés par terre", raconte le gardien de Dortmund

Après l'explosion, nous nous sommes tous baissés dans le bus, ceux qui pouvaient se sont couchés par terre", a raconté le gardien de but de Dortmund Roman Bürki, qui se trouvait dans le bus touché par trois explosions mardi avant un match de Ligue des champions.

"Le bus s'engageait sur la route principale lorsqu'il y a eu une énorme détonation, une véritable explosion", a raconté le Suisse à Blick.ch.

"Nous ne savions pas ce qui allait se passer ensuite".

Bürki a expliqué qu'il était assis à l'arrière à côté de Marc Bartra, "qui a été touché par des éclats de la vitre arrière" à la main et au bras.

Le gardien de but estime que la décision de reporter le match était la meilleure. Après un tel choc, "plus personne ne pensait à jouer au football", a-t-il dit.

Le bus a été touché par des explosions alors qu'il transportait l'équipe vers le stade pour disputer un quart-de-finale de Ligue des champions contre Monaco. Le match a été reporté à mercredi 18h45.