Affaire Rybolovlev : Bouvier contre-attaque à Monaco

Le marchand d'art suisse a déposé, lundi en Principauté, une nouvelle plainte pour corruption, recel, trafic d'influence et faux criminel, jointe à l'actuelle instruction pour trafic d'influence

Décidément la Principauté n'est pas prête de se dépêtrer de cette maudite « affaire Rybolovlev ». Opposant initialement, sur le terrain de l'escroquerie, un collectionneur russe à un marchand d'art suisse, le conflit n'avait pas vocation à être tranché en Principauté. Il aura suffi d'un enregistrement pour que les juges d'instruction et le parquet de Monaco ne croulent sous les actions (lire ci-contre).

Le dernier recours en date a été déposé, lundi matin à Monaco, par Yves Bouvier. Son avocat monégasque, Frank Michel, déposant une plainte pour corruption, recel, trafic d'influence faux criminel...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter