À l’occasion du 1er Yachting Security Forum, la société Aturys a dévoilé une appli, développée avec l’aide de Thalès, permettant de crypter tous types de communication privée ou professionnelle. Photo Jean-François-Ottonello

Un société de Monaco a la solution pour lutter contre la cybercriminalité et elle l'applique au yachting

"En 2015, 386 cas de piraterie maritime étaient officiellement enregistrés." C’est sur ce postulat méconnu que s’est ouvert le 1er Yachting Security Forum, mercredi au Yacht-club de Monaco. Des menaces physiques, parfois accompagnées de demandes de rançons, ou escroqueries qui pourraient être évitées grâce à une meilleure sécurité des communications.

Plus d’un vol ou kidnapping recensés par jour sur les yachts et mégayachts.

Garantir la confidentialité de négociations géopolitiques ou économiques, comme protéger la vie privée de personnalités influentes, c’est le credo de la société monégasque Aturys Communication Security qui, mercredi, a présenté son application de "cryptage" développée avec Thalès.
"Reprendre le contrôle de sa confidentialité ne peut plus être une option pour les professionnels", estime d’emblée le co-fondateur et président de la société, Alexandre Bayeux. "En plus, c’est simple!"

Bannir l’erreur humaine

L’application, qui a déjà fait ses preuves auprès de cabinets d’avocats ou médicaux pour des raisons évidentes, prétend à investir le milieu du yachtisme. Le but: «Sécuriser de façon la plus fiable possible les communications (e-mails, voix, vidéos…). Fournir aux professionnels exposés et personnes sensibles et fortunées un niveau de sécurité...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter