La bête à cinq pattes fait partie des innombrables productions visibles jusqu'à la fin de l'été. Michael Alesi

Mélange artistique exquis au Jardin exotique

L'exposition « No man is an island » met à l'honneur le travail artistique des étudiants de l'École supérieure d'arts plastiques. Enchantement garanti jusqu'au 24 septembre

Se questionner sur l'immensité du monde. En vidéo, en se déguisant ou en peignant. Tel est le défi lancé et réalisé avec brio par les étudiants diplômés de la dernière promotion de l'École supérieure d'Arts de la ville de Monaco à travers l'exposition No man is an island, présente jusqu'au 24 septembre à la salle d'exposition du Jardin exotique.

Une date tout sauf innocente : elle marquera la transition avec la 22e journée européenne du patrimoine, ce même dimanche 24 septembre.

Les œuvres exposées ont été validées par un jury d'experts présidé par Stéphanie Jamet, docteur en histoire de l'art, historienne de l'art contemporain et professeur à l'Institut supérieur des Beaux-Arts de Besançon.

Déguisement et terrain vague

Quoi de mieux que la présence de deux artistes impliqués dans ce projet pour comprendre les œuvres exposées ? Axelle Terrier et Eddy Achard, tous deux diplômés du Pavillon Bosio, ont joué les...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter