Monaco comme à la maison en Europe de l'Est

De Bratislava, en Slovaquie, à Chisinau, en Moldavie, les hôtes du prince Albert II n'ont pas lésiné sur l'accueil dans l'espoir d'établir une relation de confiance « aux bénéfices mutuels ». Mention spéciale aux Moldaves

De la visite officielle du prince Albert II en Slovaquie et en Moldavie, la semaine dernière, resteront des accords bilatéraux en matière économique ou environnementale, des opportunités de marchés pour les sociétés monégasques venues sous le pavillon du Monaco Economic Board, mais surtout : l'hospitalité de deux peuples. Un accueil d'autant plus remarquable en Moldavie où le marasme sociétal reste d'actualité.

C'est pourtant là, à Chisinau, que la réception de la délégation monégasque aura été la plus fastueuse. Non pas au sens des dépenses, du bling-bling, mais en terme de moyens et d'investissements humains. « Nous avons le sens du travail », rappelleront souvent à la tribune les officiels du pays. Indéniable ! Ajoutons...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter