Le président kazakh Noursoultan Nazarbaïev a été accueilli, hier midi, au Pavillon de Monaco à Astana, par le souverain et la princesse Stéphanie, au rythme du cirque. Manuel Vitali/Dir'Com'

Le pavillon Monaco a fait le show à l'Exposition internationale au Kazakhstan, spécialisée dans les énergies renouvelables

La Principauté était à l'honneur, hier, à l'exposition internationale d'Astana, en présence du souverain, de la princesse Stéphanie et d'une délégation monégasque venue représenter le pays

On pourrait la surnommer la "Chicago des steppes". Une mégalopole créée de toutes pièces dans une plaine désertique au nord de l'Asie centrale, devenue nouvelle capitale depuis une décennie du Kazakhstan. Astana voit grand et en hauteur. Son paysage en témoigne. Partout des bâtiments rivalisent d'architecture ingénieuse donnant une succession de projets détonants, culminants.

Et pas forcément cohérents pour une cité disparate, encore en chantier de 800.000 habitants dans un pays qui en compte 18 millions.

Cette année, Astana se veut capitale du monde en accueillant l'Exposition internationale spécialisée Astana 2017. Une étape intermédiaire entre l'Exposition universelle de Milan en 2015. Et celle de Dubaï attendue pour 2020.

Comme pour...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter