L'extension en mer de Monaco inquiète l'Aspona

L'association environnementale de Roquebrune demande l'ouverture d'une concertation publique sur les risques encourus et la mise en place de garanties pour limiter les nuisances...

Titanesque. Quand on cause de l'extension en mer à Monaco, le terme n'est en rien galvaudé. Présentée comme l'écoquartier du XXIe siècle en Principauté, cette avancée de 6 hectares sur la Grande bleue donne toutefois des sueurs froides aux associations environnementales du secteur. Par la durée et la dimension de son chantier, dont les chiffres donnent - il est vrai - le tournis (lire ci-contre). Au premier rang desquelles l'Aspona (1), bien connue pour ses combats locaux. « On ne demande pas à être au milieu mais juste que les associations environnementales agréées aient une information transparente sur la façon dont le chantier va être mené et sur les...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter