Voix royale pour entrer dans les choeurs

Depuis octobre, l'Opéra de Monte-Carlo accueille en son sein un groupe d'étudiantes qui suivent un cursus inédit : la formation internationale professionnelle des artistes de chœur

Nous ne parlons pas d'un passe-temps ! Le but c'est de leur permettre de vivre de leur travail ! », s'exclame Jean-Louis Grinda, président de l'opéra de Monte-Carlo.

Et leur travail, c'est d'enchanter en chantant. Les six jeunes filles qui ont intégré ce cursus sont toutes diplômées de l'enseignement supérieur. Elles ont déjà une formation musicale complète et, pourtant, il leur manque un petit quelque chose.

« Le but de cette formation, c'est aussi de leur apprendre comment on se comporte dans ce métier. On veut leur donner les compétences nécessaires pour...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter