Les contrôles ont eu lieu un peu partout en principauté, y compris sur des chantiers de l'Etat où travaillent de nombreuses entreprises privées. Photo Gouvernement princier

Travail au noir à Monaco: 5% de fraude dans les secteurs du bâtiment et de la restauration

La direction du travail a mené cet été une grande campagne de lutte contre le travail dissimulé. Un projet qui tenait à coeur à Didier Gamerdinger, conseiller de gouvernement ministre des affaires sociales.

Il l'avait dit lors de sa prise de fonction: "le travail dissimulé n'a pas sa place en principauté." Et il veille au grain. Didier Gamerdinger a demandé cet été à la direction du travail de procéder à des contrôles.

Dans la ligne de mire, les chantiers, les restaurants et les plages. Au total, 1.373 travailleurs ont été contrôlés sur une cinquantaine d'établissements.

Résultat: environ 5% des personnes contrôlées n'étaient pas en règle. "C'est peu, mais c'est suffisant pour qu'on s'y intéresse et que l'on continue à agir", a confié le conseiller de gouvernement-ministre.