Start-up week-end : 54 heures chrono

Depuis vendredi soir, ils sont 90 à plancher sur des projets d'entreprises pour séduire ce soir, un jury de professionnels

Cinquante-quatre heures et pas une seconde de plus. Le compte à rebours a démarré vendredi soir pour les 90 participants du cinquième start-up week-end organisé par la Jeune Chambre économique de Monaco.

Des start-up week-end, il s'en tient 17 dans le monde en cette fin de semaine. Le concept est le même partout. Réunir des porteurs d'idées, des gens motivés et travailler non-stop pendant 54 heures pour ficeler un projet de start-up qui tient la route. Vendredi soir, une quarantaine de projets ont été présentés dans la session...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter