Spécialisé dans l'importation de viande, le groupe Giraudi a misé sur une niche : la viande de luxe. Un choix qui lui a permis d'accélérer son développement. Riccardo Giraudi a fait partager son expérience aux partenaires du Club de l'éco de Monaco-Matin vendredi matin. Photo Mickael Alesi

Pourquoi les marchés de niche prospèrent à Monaco

Monaco est un terreau fertile pour les marchés de niche. Est-ce parce que la clientèle y est segmentée et internationale ? Est-ce parce que son ADN accélère la créativité ?

C’est l’un des traits majeurs de son économie: la Principauté de Monaco est propice au développement d’entreprises qui s’inscrivent dans des marchés de niche, que ce soit à Monaco intra-muros ou à l’international. Le Club de l’éco de Monaco-Matin le constate chaque année lorsqu’il se penche sur le dossier de sélection des Trophées de l’Économie, prix qu’il remettra cette année encore au Grimaldi Forum à la fin du mois de novembre. Vendredi, les partenaires du Club de l’éco se sont penchés sur cette spécificité monégasque. La Principauté porte-t-elle en son sein les ferments de cette éclosion de niches de marché? Comment les entrepreneurs monégasques tirent-ils leur épingle du jeu? Début d’analyse avec...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter