Le Monte-Carlo Bay est un hôtel du groupe Société des Bains de Mer. Jean-François Ottonello

Licenciée alors qu'elle est en arrêt maladie

Une salariée du Monte-Carlo Bay, ex-déléguée du personnel, a été licenciée au terme d'une grossesse difficile, après douze années sous les ordres d'un responsable très zélé

Douze ans de bons et loyaux services, et en guise de cadeau de naissance, on la licencie ! » s'indigne Olivier Cardot, secrétaire adjoint de l'Union des syndicats de Monaco.

Anne El-Abbassi a eu une grossesse compliquée. En arrêt dès le début, elle est également arrêtée au terme de son congé maternité, jusqu'au 20 octobre. Un arrêt qui est prolongé. « À chaque arrêt, j'envoie un mail pour prévenir avant d'envoyer le courrier. Par correction », se justifie-t-elle. À l'envoi du dernier arrêt, elle a la désagréable surprise de recevoir une « convocation à un entretien » datée du 23 octobre pour un rendez-vous le 27 octobre. « Mon arrêt maladie venait d'arriver au bureau. Les dates correspondent », explique-t-elle, encore sonnée. Aucune explication sur la nature de la rencontre ou son objectif. Elle envoie un mail à son responsable. Il lui répond qu'elle le saura pendant l'entretien. Elle doit y aller, et puis c'est...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter