«Nous avons mis en place tous les moyens possibles d’information pour aider les contribuables français de Monaco. » Photo DR

Les finances publiques "au service des compatriotes de Monaco" pour les aider dans la nouvelle réforme de l'impôt

Gilles Gauthier, directeur départemental des finances publiques des Alpes-Maritimes assure que "tous les moyens possibles d'informations" pour aider les travailleurs transfrontaliers ont été mis en place.

Gilles Gauthier est le directeur départemental des finances publiques dans les Alpes-Maritimes. Conscient de la difficulté à laquelle sont confrontés les contribuables français qui vivent ou travaillent en Principauté, il explique ici avoir noué des contacts réguliers depuis un an avec divers interlocuteurs monégasques afin de sensibiliser aux questions liées à la réforme du prélèvement à la source. Il assure aussi que ses services feront le maximum pour aider ces contribuables un peu particuliers.

Les salariés français de Monaco sont-ils bien informés?
La situation est effectivement très particulière à Monaco, comme dans tous les départements où il y a des travailleurs transfrontaliers. Ici, nous avons des contacts réguliers avec l’ambassadeur de France à Monaco et le président de l’Union des syndicats de Monaco.
Des comités locaux d’usagers particuliers et professionnels se réunissent également tous les trois mois pour expliquer le prélèvement à la source, et des informations complémentaires ont été données à plusieurs grandes entreprises monégasques. Un agent a même été formé sur la spécificité des salariés français de Monaco.

LIRE. Nos sept conseils aux salariés français travaillant à Monaco pour leurs impôts prélevés à la source

Malgré cela, nombre de contribuables français de Monaco sont un peu perdus…
Nous avons mis en place tous les moyens possibles d’information pour les aider. Sur le site www.impots.gouv.fr, un espace particulier, sous l’onglet "Nous contacter", permet de répondre à toutes les questions sur son dossier.
L’usager peut aussi contacter son service des impôts par courriel, téléphone ou sur place. Un numéro national a également été mis en place pour toute question sur le prélèvement à la source.
Nous sommes au service des compatriotes qui travaillent ou vivent à Monaco pour les accompagner et répondre à leurs questions. À défaut de rendre l’impôt sur le revenu agréable, nous essayons de faciliter l’information.
Nous avons lancé cette année une communication très ambitieuse en Principauté autour de cette réforme.

Avez-vous relevé beaucoup d’erreurs dans les déclarations?
On le saura en janvier. Il est donc important que les contribuables vérifient bien leur déclaration et la modifient d’ici fin décembre. Ils peuvent le faire sur le site ou nous saisir directement.

Comprenez-vous que certains soient un peu perdus?
Oui. Même si tout a été fait pour rendre simple la réforme. Mais je rappelle que ce qui change, c’est le mode de paiement de l’impôt sur le revenu. Le mode de calcul du montant de l’impôt reste le même.

LIRE. Deux exemples pour bien comprendre et bien déclarer vos revenus si vous êtes français et que vous travaillez à Monaco