Le stade Louis-II vu du ciel. Photo Cyril Dodergny

Le stade Louis-II prépare (enfin) sa métamorphose pour plus de 240 millions d'euros

 L’État monégasque vient d’amorcer des travaux de modernisation de l’enceinte publique qu’il souhaite recentrer sur son activité sportive au profit, notamment, de l’AS Monaco

Dans les tuyaux depuis des années, le lifting du stade Louis-II a débuté in situ par la rénovation complète de la piscine cet été (fin des travaux prévue pour la fin septembre) et devrait se poursuivre sur les cinq prochaines années.

Si la somme de 240 millions d’euros est évoquée pour ce chantier de modernisation de l’ensemble du Louis-II, l’enveloppe devrait être affinée dans le cadre du prochain budget primitif discuté au Conseil national.

"Préserver l'image du stade"

En attendant, le directeur des Travaux Publics, Olivier Lavagna, résume la philosophie de l’opération. "L’idée est de préserver l’image du stade tout en restant sur ce site. Le moderniser mais à périmètre constant."

Une "remise en état complète" est ainsi à l’étude en concertation avec les associations sportives résidentes et, en premier lieu, l’AS Monaco.

De la pelouse, qui a la particularité d’être posée sur un parking, aux tribunes, où de nouvelles loges devraient émerger en Première dès 2018, jusqu’à la structure du stade et sa façade, de vastes opérations de réaménagement sont programmées.

ne pas perturber la saison de foot

En coulisses, des discussions entre le président Rybolovlev, ses équipes et le gouvernement, visent à édicter un calendrier des travaux pour ne pas perturber la saison sportive de l’AS Monaco et ses ambitions en championnat comme en coupe d’Europe.

La restructuration imposera aussi une délocalisation prochaine de certaines institutions, telle que l’Université internationale de Monaco.