Un final impérial pour la clôture de la 69e édition

Le dernier concert s'est achevé hier soir en apothéose, sur le Parvis Saint-Michel archi-comble, avec le concerto « L'Empereur » de Beethoven

Un somptueux accord de mi bémol majeur clamé par le piano et l'orchestre à la fin du concerto de «L'Empereur » de Beethoven, répercuté dans tout l'espace du Parvis Saint-Michel jusqu'au plus haut clocheton du campanile de la basilique, et le 69e...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter