Le cirque Piedon est installé à Villeneuve Loubet Photo Eric Ottino

L'affiche d'un "chat-canon" indigne les internautes, les propriétaires du cirque s'expliquent

Après plusieurs semaines en Bretagne, le petit cirque Piedon revient dans le Sud-Est. Il y a quelques jours, ils ont rencontré une petite polémique du côté de La Gaude, pour un numéro où pourtant, aucun animal n'est maltraité.

Les défenseurs des animaux se sont émus d’une affiche du petit cirque familial Piedon, réalisée d’un coup de pinceau naïf, et qui montre un de leurs numéros phare: le chat-canon. 

Cliquez ici pour voir le contenu

Une polémique aussi "stérile" qu’incompréhensible pour Anthony Piedon: "L’année dernière, personne n’a bronché! Les gens ont adoré, et ils adorent encore! Cette année, il y a plus de tensions autour du cirque."

>> RELIRE. L'affiche d'un cirque représentant un chat lancé dans les airs par un canon indigne les internautes

"La minette Java est traitée comme un membre de la famille"

Et si le public adore, c’est que le félin s’en sort sans un poil de moustache abîmé. Promis juré.

D'ailleurs, sur la page Facebook de Piedon, les témoignages des spectateurs sont éloquents à ce sujet: "Dire que nous avons failli ne pas y aller, quelque peu rebutés par "le chat canon". Nous avons bien fait de nous fier aux nombreux commentaires élogieux et, sans tout dévoiler, je peux vous rassurer: la minette Java est traitée comme un membre de la famille."

La famille Piedon ne travaille qu’avec des animaux domestiques, essentiellement pour des raisons de moyens: "Nous avons le chat Java, Jack, le chien, et un bouc funambule. On les aime et on les respecte. Jamais on ne leur ferai de mal. Pour avoir des fauves il faut une autorisation et une capacité dont nous n’avons pas le temps de nous occuper."

"Parlons des chevaux de pmu et des vaches laitieres"

Pas le temps parce qu’ils préfèrent travailler leurs numéros. Cette année, ils reviennent avec un spectacle renouvelé à 75%. "Mais on garde des valeurs sûres. Quand on ne fait pas le chat-canon, les gens le réclament."

S’il comprend que la question du bien-être animal se pose, Anthony a un peu de mal avec eux qui veulent interdire l’utilisation des animaux au cirque: "Si ça gêne, on en discute. Mais vraiment. On parle des chevaux du PMU, des vaches laitières, de tous les animaux. Pas seulement du cirque."

En attendant ces débats, ils cultivent les traditions, avec une billetterie sans réservation, et des annonces sonores. Des prospectus et des affiches. "Et puis on fait aussi de la promotion sur les réseaux sociaux. Il faut vivre avec son temps!"

La famille Piedon adore ses animaux et les respecte Photo L.M.