Ce moment du tapis rouge a fait le tour du monde, repris dans des magazines et journaux tirés à des millions d’exemplaires. Un sacré coup de pub pour Monaco. Photo Jean-François Ottonello

Festivals télé en France: Monaco ne craint pas la concurrence de Cannes et de Lille

Après Lille, qui présentait en juillet son futur festival, c’est Cannes qui a dévoilé le sien cette semaine. Rien qui ne bouleverse Laurent Puons, à la tête du Festival de télévision de Monte-Carlo.

"Cette nouvelle concurrence, je l’aborde sereinement", lance d’entrée Laurent Puons, directeur général du Festival de télévision de Monte-Carlo, dans le petit salon de son bureau. D’autant plus sereinement que, d’après lui, Cannes "ne se présente pas comme un concurrent direct".

Le monde de la petite lucarne n’est pas bien grand. Tout le monde se connaît. Il a donc eu tout le loisir de discuter avec l’organisation de Cannes Séries: "Je les ai rencontrés, et il y a une volonté de travailler en collaboration. Leur positionnement n’est pas le même. Leur festival est plus long, ils attribuent moins de récompenses, et se concentrent sur les programmes à venir, alors que nous, nous récompensons les programmes déjà installés. En travaillant en toute intelligence, il y a une possibilité de vivre en bons termes. Si tout le monde reste...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter