Hier soir, le Parvis a pris des airs de Buenos Aires grâce au talent de Juan José Mosalini. Michael Alesi

Et soudain, le festival de musique vira au tango...

Entre un opéra baroque et une soirée de musique de chambre, le festival s'est ouvert hier soir au célèbre bandonéoniste argentin Juan José Mosalini sur le Parvis de la basilique Saint Michel

Il paraît qu'hier, les Alpes-Maritimes ont atteint des records de températures. Mais Météo-France a-t-elle tenu compte du concert de tango donné le soir sur le Parvis Saint Michel ? Il a dû faire monter la température de plusieurs degrés !

Le concert avait lieu dans le cadre du très sérieux Festival de musique, entre une soirée Monteverdi et un concert Ravel, devant une salle archi-comble en...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter