Ces cinq rendez-vous à ne pas rater cet été à Monaco

Animations sur le port, concours de feux d’artifice pyromélodiques, découverte des musées et danse… Voici les 5 rendez-vous phares qui vont pimenter votre saison estivale

L’été se prépare doucement mais sûrement à Monaco. Tout au long des mois de juillet et août vous pourrez varier les plaisirs avec la palette d’activités à faire, ou à découvrir, dans les différents lieux de la Principauté. On vous présente les 5 temps forts.

1. Monaco Art en Ciel

Le Concours international de feux d’artifice pyromélodiques change de nom mais le concept reste le même. Les deux derniers samedis de juillet et les deux premiers d’août, quatre pays vont s’affronter à travers un spectacle tout feu tout flamme. Cette année, c’est l’Italie qui ouvrira les hostilités, le 21 juillet à 22 h, sur le port Hercule. L’Espagne suivra le 28 juillet, même heure, même place. Le 4 août, à 21h30, les artificiers portugais entrent dans la compétition, qui sera clôturée par la Bulgarie le 11 août à 21h30.
N’oubliez pas que vous pouvez voter sur le site www.monaco-feuxdartifice.mc, pour votre feu d’artifice préféré.

2. L’été sur le port

Le quai Albert-Ier sera aux couleurs de l’Égypte à compter du 12 juillet. En marge de l’exposition estivale du Grimaldi Forum (L’Or des Pharaons), sphinx, statues et trône viendront décorer la promenade. Mais pas que. Des panneaux ludiques seront également présents pour des balades instructives. Organisées par la mairie, des animations tout public se prolongeront jusqu’au 26 août.

3. Au Musée océanographique

Cet été, le musée océanographique se veut ludique, immersif et fait le plein de nouveautés.
Pour ce faire, le musée présente dès à présent deux films en ImmerSEAve 360°: Little big Whale, l’histoire d’un vieux cachalot et de ses voyages et Tubbataha 360°, pour vivre une plongée sans se mouiller. Sensibilisation faite à travers un nouveau bassin pour le moins inhabituel réalisé en collaboration avec l’artiste Philippe Pasqua. Le Musée océanographique y invite à découvrir ce qui habite bien trop souvent les fonds marins, les déchets.
D’autres animations, sous forme d’ateliers, sont dispensées aux enfants comme le bassin tactile ou celui d’alimentation. Pour les moins téméraires, tous les jours, à 11h15, assis devant l’aquarium, les yeux rivés sur les poissons du Lagon aux requins, vous pouvez observer le repas des pensionnaires du bocal. Le musée a également habillé la salle de la Baleine et ses squelettes de son et lumière. En face de cette dite salle, un tout nouvel espace de 700m² est à découvrir. À partir du 14 juillet, "Monaco &l’Océan, de l’exploration à la protection" ouvre ses portes. Autour d’un navire reconstitué, en grandeur nature, l’espace est dédié à l’engagement des Princes de Monaco en faveur de la protection du monde marin.

4. Au théâtre Fort Antoine

Tous les mardis à 21h30, jusqu’au 7 août, ainsi que le jeudi 12 juillet, des comédiens présentent leur pièce. Cette année encore, les spectacles proposés par la Direction des Affaires Culturelles restent gratuits. Un conseil, pensez à récupérer vos places à l’avance au guichet de la Direction du Tourisme. Au programme:
- 10 juillet: Rien n’est si froid de Naomi Wallace, par la compagnie Flacra.
- 17 juillet: Des hommes en devenir d’après le roman de Bruce Machart, par le Bloc opératoire.
- 24 juillet: Boxon(s) jusqu’à n’en plus pouvoir de Stéphane Jaubertie, par le Petit Théâtre de Pain.
- 31 juillet: Le passager clandestin de Patrick Kermann, par la Compagnie Arketal
En clôture, le 7 août: Timon d’Athènes de William Shakespeare par le Tac Théâtre.
Parmi la sélection de pièces, vous pourrez aussi découvrir Jean-Paul-II et Antoine Vitez, rencontre à Castel Gandolfo de Jean-Philippe Mestre, un spectacle ayant déjà rencontré un franc succès en Principauté. Parrainée par le diocèse, la représentation aura lieu le 12 juillet.

5. Les Ballets de Monte-Carlo

Place à la danse maintenant! La programmation d’été de l’Opéra débute avec un hommage à Ingmar Bergman. Du 12 au 14 juillet, trois chorégraphes suédois parmi les plus réputés présenteront Dancing with Bergman. Sur scène, retrouvez Mats Ek, l’un des artistes les plus respectés aujourd’hui dans le monde de la danse, en compagnie de Ana Laguna. Du 26 au 29 juillet, la compagnie des Ballets de Monte-Carlo interprétera White Darkness de Nacho Duato et The Lavender Follies de Joseph Hernandez.
Nacho Duato a composé le ballet White Darkness, comme un requiem pour la perte inattendue d’une sœur. Le résultat est un chef-d’œuvre qui, selon les critiques, a atteint des sommets impossibles dans le paysage de l’art moderne. Quant à Joseph Hernandez, chorégraphe américain familier des Ballets de Monte-Carlo, il a créé The Lavender Follies spécialement pour La Compagnie des Ballets.