Jerel Blassingame s'infiltre devant Craft et Kikanovic : Antibes a vendu chèrement sa peau, mais la maîtrise du leader monégasque a fait la différence sur la fin. Patrice Lapoirie

Monaco a dû forcer

Pour les Sharks, vaillants mais diminués, le courage n'a pas suffi. Longtemps bousculée, la Roca Team a dû serrer les lignes et compter sur un super Lacombe pour confirmer sa place de leader

Pour Antibes, il faudra bien que la poisse s'arrête un jour. La blessure (mollet) de son Américain Steven Smith, après 5 minutes de jeu, est tombée comme une tuile de plus dans une saison où les pépins s'accumulent dans un enchaînement pénible pour le vestiaire antibois. Et pourtant, le moins que l'on puisse écrire est que les Sharks ont bien mené la...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter