Paul Lacombe a joué un très mauvais tour à son ancienne équipe de l'ASVEL. Photo Cyril Dodergny

Malmenés en première période, les basketteurs monégasques renversent la tendance et écrasent l'ASVEL

Pourtant malmenée en première période, la Roca Team a broyé l'ASVEL après la pause et envoyé un signal fort à la ProA : il faudra encore compter sur l'équipe de coach Z cette saison

Villeurbanne paraissait pourtant bien tranquille. En place, souverain, et dominateur. Que tous les collègues en tribune de presse l'avouent ! L'histoire était déjà programmée sur la touche envoi: "L'ASVEL trop forte, Monaco se cherche encore".

Villeurbanne menait alors 42-31 (+ 11) en début de seconde période et Monaco piochait un peu, voire ramait carrément, pour trouver des solutions face à une armada villeurbannaise à l'aise de loin et plus forte sous les panneaux.

Kikanovic essayait bien de donner le change dans la peinture, mais le collectif monégasque paraissait trop hésitant et maladroit pour rivaliser avec...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter