L’équipe première aura fort à faire cette saison en championnat. Photo JFO

L’ASM Handball d’attaque pour une nouvelle saison

Le mois d’août touche à sa fin et les équipes de l’AS Monaco Handball ont déjà repris du service pour commencer au mieux cette nouvelle saison qui approche à grands pas

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le handball à Monaco se porte bien. Le nombre de licenciés à l’AS Monaco augmente chaque année et s’élève aujourd’hui à environ 300 joueurs et joueuses.

"Nous sommes en progression depuis plusieurs saisons. Cete augmentation nous la devons entre autre aux bons résultats des équipes de France féminine et masculine. Lorsque j’ai repris la direction du club, il y avait entre 180 et 190 joueurs", se souvient Eric Perodeau. Créée en 1961, l’association sportive ne cesse de se développer sous la tutelle d’un président qui choie son club depuis de nombreuses années.

En 1971, il y a de ça plus de quarante ans, il l’intègre comme joueur et en prend sa tête en 2006. "Je suis rouge et blanc depuis toujours", lâche-t-il. Alrs quand la passion s’en mêle, il n’en ressort forcément que du positif.

Une attention particulière pour les jeunes

Un club, ce n’est pas qu’une équipe senior. Ce sont toutes les catégories, et de surcroît les plus jeunes, qui forment le socle d’une association sportive. Et ça, le club monégasque l’a bien compris.

"Ce que nous souhaitons avant tout, c’est garder des effectifs constants, que ce soit dans n’importe quelle catégorie. Et puis nous mettons aussi un point d’honneur à continuer de travailler avec les équipes jeunes", explique le président. Pour ce faire, l’AS Monaco Handball veut des entraîneurs compétents et diplômés pour former les différentes catégories de joueurs.

En plus de la pratique, il y a aussi une formation éthique, comme nous l’apprend Eric Perodeau. "Ce que nous souhaitons avant tout, c’est garder des effectifs constants, que ce soit dans n’importe quelle catégorie. Depuis quelques années maintenant, nous les sensibilisons au dopage, à l’alimentation, aux comportements addictifs. Ça me paraît essentiel et cela fait partie intégrante de leur formation. Il n’y a pas que le jeu qui compte."

Et puis, il y a aussi "Levant 06". Créée en 2007, cette coopération avec d’autres clubs français et italiens – comme Menton, Beausoleil, Vintimille ou encore Bordighera – a permis la mutualisation de moyens matériels et humains dans une zone handballistique qui était à l’époque “sinistrée”.

Une section féminine à redévelopper

Parfois, avoir un club en bonne santé, c’est aussi savoir faire preuve de patience. "Nous avons toujours eu une section féminine et masculine. Mais il est vrai que la première a connu des hauts et des bas pour diverses raisons", concède le président. Jusqu’à 12 ans, garçons et filles peuvent jouer ensemble.

Et à l’AS Monaco, "on met un point d’honneur à faire participer tout le monde, et ce, dès l’école de handball", insiste le président.

Pour l’heure, les filles de Dominique Falletti évoluent en pré-excellence territoire. Le but est de gravir les échelons avec une équipe formée de joueuses qui évoluent ensemble depuis la catégorie des -16 ans. Et en Principauté, la pratique du handball ce n’est pas que de la compétition…

Le handfit

Depuis 2015, tous les samedis matin, parents, enfants, joueurs et joueuses peuvent profiter d’une séance qui allie bien-être, jeu et plaisir.

Pendant 45 minutes, les participants alternent rapport au ballon, situations jouées, temps de massages, coordination gestuelle et exercices de cardio. Le tout, dans une pratique ludique et collective adaptée aux sportifs et à ceux qui le sont un peu moins, voire pas du tout.

Finalement, l’AS Monaco, c’est une grande maison ouverte à tous et qui après des vacances d’été bien méritées, repartira pour une nouvelle saison, dès les premiers jours de septembre.