Romain Grosjean "serre les dents" depuis son erreur à Barcelone

Pas dégoûté, Romain Grosjean, mais pas loin… Marre qu’on lui balance dans la figure, depuis quinze jours, sa ‘‘cagade’’ de Barcelone, où il a envoyé dans le décor, dès le premier tour, la Renault d’Hulkenberg ainsi que la Toro Rosso de Gasly!

Épisode d’autant plus dommageable qu’il est venu juste après Bakou, où une faute involontaire sous ‘‘safety-car’’ l’avait, déjà, contraint à l’abandon. Il y aurait donc du ‘‘Jean Alesi’’ chez Romain? Notre question l’a fait sourire, lorsqu’on l’a rencontré, avec quelques confrères français, dans le motor-home Haas. Où le débat, évidemment, a tourné autour de… Barcelone! Mais lisez plutôt.

Romain, est-ce que votre erreur de Barcelone a été dure à évacuer?
C’est sûr que ce n’est pas le meilleur moment de ma carrière… Mais on baisse la tête, on serre les dents. Après, je vous répète ce que j’ai déjà dit: j’ai 130 Grand Prix à mon actif, c’est pas parce que deux GP ne se sont pas passés comme il aurait fallu, qu’on va...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter