Résistance du volant, secousses, ceinture de sécurité qui se resserre au freinage… le simulateur donne, en seulement 8 minutes, une vraie idée de l’effort fourni par les – vrais – pilotes. Photo JFO

On a testé le simulateur F1 de la Collection du prince

C'est certainement ce qu'il manquait le plus au superbe Musée de l'automobile de Fontvieille : une interaction avec son public. Désormais, on peut y piloter une F1 comme ses idoles. Et on adore !

Dès l'entrée de la collection de voitures anciennes du Prince de Monaco, sur les terrasses de Fontvieille, un ronronnement familier attire le visiteur comme le miel les abeilles.

Depuis quelques jours, il semblerait que l'une des nombreuses monoplaces de Formule 1 parquées comme sur une ligne de départ ait remis le contact… Serait-ce la Red Bull 2017 de Daniel Ricciardo, dernier don enregistré par le directeur du musée, Philippe Renzini, et son équipe ? Impossible, seul le châssis est exposé. Mais alors d'où provient ce doux bruit de V6, parfois entrecoupé de...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter