Edoardo Mortara et Maro Engel. Photo Michael Alesi

L’équipe monégasque Venturi frôle la victoire en Formule Electrique

Alors qu’il débutait en Formule E ce week-end, le pilote italo-suisse Edoardo Mortara a failli offrir son premier succès au constructeur monégasque lors de la course 2 du ePrix de Hong Kong achevée sur la deuxième marche du podium.

La victoire lui tendait les bras. Successeur de Stéphane Sarrazin au sein de l’équipe Venturi, Edoardo Mortara a failli convertir son coup d’essai en coup de maître ce dimanche matin.

Déjà survolté samedi lors de la course 1 de l’ePrix de Hong Kong conclue en 7e position, le pilote italo- suisse de 30 ans s’élançait en première ligne (2e ). Et il profitait de l’erreur du poleman suédois Felix Rosenqvist (Mahindra Racing) dans le tumulte du départ pour installer d’emblée sa monoplace électrique "made in Monaco" en tête devant les mastodontes de la discipline, Audi Sport Abt, DS Virgin, Jaguar Racing et Renault-e.dams, entre autres.

A l’aise comme un poisson dans l’eau sur le tracé de 2 kilomètres sillonnant les quais du port de la ville, l’épatant débutant gérait parfaitement son capital énergie. De quoi prendre le large et offrir au commando Venturi sa première victoire, pensait-on...

Après un changement de voiture parfaitement négocié, il prolongera son cavalier seul jusqu’au 44e des 45 tours. Jusqu’à ce tête-à-queue permettant à Rosenqvist de reprendre l’ascendant.

Finalement 2e , tandis que son coéquipier allemand Maro Engel finit 7e , Mortara démontre tout de même que la Venturi de la saison 4 est bien née et potentiellement capable de faire des étincelles à l’aube de ce championnat 2017-2018 dont la 2e étape aura lieu le 13 janvier prochain à Marrakech.