Charles Leclerc. Cyril Dodergny

Le Monégasque Charles Leclerc 18e sur la grille de départ du Grand Prix d’Australie de F1

Débutant dans la cour de grands, le pilote monégasque de l’écurie Alfa Romeo Sauber s’élancera ce dimanche 25 mars à Melbourne depuis l’avant-dernière ligne, au côté de son coéquipier suédois Marcus Ericsson (17e).

Les dés sont jetés.

De l’autre côté du globe, à Melbourne, les premières qualifications du championnat du monde de Formule 1 2018 ont rendu leur verdict. Sans surprise, l’Alfa Romeo Sauber frappée du numéro 16 démarrera en fond de grille, mais pas sur la dernière ligne, ce dimanche matin, lors de la mise à feu du Grand Prix d’Australie fixée à 7h10 (heure française).

Vingtième et dernier des deux séances d’essais libres initiales, vendredi, sur le circuit de l’Albert Park, à Melbourne, Charles Leclerc, s’est débarrassé de la lanterne rouge en obtenant le 18e chrono de la Q1.

De quoi devancer l’autre débutant du paddock, le pilote russe de Williams Sergey Sirotkin (19e ), ainsi que le Français Pierre Gasly (Toro Rosso), 20e après être parti à la faute dans son ultime tour rapide.

"Globalement, ce fut une séance assez positive", a commenté le Monégasque de 20 ans, qui termine à 6 centièmes de son coéquipier suédois Marcus Ericsson (17e). "On ne s’attendait pas à être aussi proche de la Q2 (à 1’’3 de la Force India du Français Esteban Ocon, 15e , ndlr). En même temps, il y a un peu de déception à cause de la petite erreur commise au virage 4 qui, je pense, m’empêche justement de passer en Q2."

Champion en titre espérant coiffer cette saison sa cinquième couronne suprême, Lewis Hamilton (Mercedes) a mis les pendules à l’heure d’entrée: pole position! L’Anglais précède les deux Ferrari de Kimi Räikkönen et Sebastian Vettel.

Quant au meilleur porte-drapeau tricolore, il s’appelle Romain Grosjean. Epatant 7e de la qualif’, le pilote du team américain Haas s’élancera du 6e rang grâce à la pénalité de 3 places infligée à l’Australien Daniel Ricciardo (Red Bull).