Formule 2: le Monégasque Charles Leclerc remporte le grand prix de Bahreïn

Deuxième course, première victoire! Après la pole position conquise de main de maître vendredi et une 3e place qui l'avait laissé un peu sur sa faim samedi, Charles Leclerc a fait retentir l'hymne monégasque à l'issue de la seconde épreuve d'ouverture du championnat FIA Formule 2 disputée en lever de rideau du Grand Prix de Bahreïn.

Nul doute que l'enfant terrible de la Principauté (19 ans), n'oubliera pas de sitôt ce premier succès décroché dans l'antichambre de la F1. Ayant choisi en concertation avec l'équipe Prema Racing d'effectuer un changement de pneus à mi-distance, contrairement à la plupart de ses rivaux, le champion GP3 en titre a dû effectuer un sprint étourdissant pour récupérer la 1re place conquise en début de course après un départ depuis le 6e rang de la grille.

Tombé en 14e position, il est en effet parvenu à combler son retard en l'espace de 8 tours seulement, profitant à fond de ses gommes fraîches pour enchaîner les dépassements. Au bout de l'effort, le pilote de la Ferrari Driver Academy, en état de grâce, devançait finalement l'Italien Luca Ghiotto, 2e à 1''5, et l'Anglais Oliver Rowland, 3e à 2''8.

Alors que l'Antibois Norman Nato, 2e la veille, fut contraint à l'abandon d'emblée, victime d'une crevaison consécutive à un contact avec Rowland, Leclerc fait coup double puisqu'il quitte Bahreïn en tête d'un championnat où il compte désormais 6 points d'avance sur le Russe Artem Markelov, vainqueur de la course 1.