Manifestement, Frédéric Lajoux a assimilé à toute vitesse le mode d'emploi de cette Arrows A1 presque quadragénaire. Première course, premier podium ! Photo DR

Essai transformé pour le Monégasque Frédéric Lajoux au Grand Prix de France Historique

Alors qu'il considérait son baptême du feu à bord d'une Arrows A1 de 1978 comme un simple entraînement, le Monégasque s'est invité en première ligne et sur le podium à Magny-Cours

Au départ, dans son esprit, il s'agissait juste d'une séance d'essais grandeur nature. « Bien sûr, le Grand Prix de France Historique relancé cette année à Magny-Cours constituait une échéance particulière, celle de mon baptême du feu à bord d'une F1 ancienne », raconte Frédéric Lajoux. « Mais moi, je l'envisageais vraiment comme l'une des étapes préparatoires jalonnant mon chemin vers l'objectif ultime fixé désormais dans une dizaine de mois. Ni plus, ni moins... »

En route pour réaliser son rêve numéro 1 sur le tourniquet enchanté du prochain GP de Monaco « vintage » (11-13 mai 2018), l'ambassadeur de la Principauté imaginait-il un instant pouvoir faire d'emblée jeu égal avec les meilleurs spécialistes du FIA Masters Historic Formula One présents en terre...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter