Maro Engel : « Le gros travail accompli tous azimuts durant l’été et l’automne par l’équipe Venturi s’est révélé très positif dès le premier week-end. De quoi bien progresser dans la hiérarchie. » Photo DR

E-Prix: "Venturi peut viser haut" à Marrakech

Avant la deuxième étape de la saison 4 électrique fixée ce samedi au Maroc, Maro Engel le certifie : le départ canon du team monégasque à Hong Kong n’est pas un feu de paille !

Quinze minutes chrono ! Entre deux séances de simulateur au siège de Venturi, Maro Engel appuie sur la touche pause. Le voilà donc disponible un petit quart d’heure pour évoquer l’entrée en scène remarquée du commando monégasque, le mois dernier à Hong Kong.

Si lui, le pilote allemand (32 ans) vivant en Principauté depuis sa plus tendre enfance, n’a pas pu profiter là-bas des récents progrès accomplis, son nouveau coéquipier, Edoardo Mortara, s’est longuement invité en tête de la seconde course d’ouverture de la saison 4 des monoplaces électriques (2e).

Coup d’éclat sans suite ? Que nenni, promet-il, en espérant confirmer la montée en régime dès samedi au Maroc, sur la piste de l’ePrix de Marrakech.


Maro, le bond en avant réussi par l’équipe Venturi à Hong Kong a surpris beaucoup de monde.Vous aussi?
Moi, en arrivant là-bas, j’avais hâte de voir où notre auto se situerait par rapport à ses concurrentes. En fait, c’était difficile
de tirer des plans sur la comète, et même d’imaginer quoi que ce soit, car il s’agissait un peu...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter