Stéphane Sarrazin. Photo Jean-François Ottonello

Changement de pilote chez Venturi pour les trois dernières courses de Formule électrique

Fidèle "pilier" de Venturi depuis la création du championnat FIA Formule E, en 2014, Stéphane Sarrazin ne terminera pas la saison 3 au volant d'une monoplace électrique du constructeur monégasque.

Sollicité par le team chinois Techeetah pour suppléer le Mexicain Esteban Guttierez parti remplacer Sébastien Bourdais outre-Atlantique en IndyCar, le pilote gardois licencié à l'ASA Grasse, en accord avec le patron de Venturi, Gildo Pallanca-Pastor, disputera les trois dernières manches du calendrier 2016- 2017 au côté de son compatriote Jean-Eric Vergne.

Après avoir décroché le seul et unique podium de l'équipe représentant la Principauté, en avril 2016 à Long Beach (2e ), Sarrazin enchaînait les frustrations cette année, à cause de problèmes récurrents de fiabilité.

Il occupe d'ailleurs aujourd'hui la 21e et dernière place du championnat avec 2 points. C'est le Français Tom Dillmann (28 ans), déjà appelé à la rescousse le 20 mai pour l'ePrix de Paris, où il palliait l'indisponibilité de l'Allemand Maro Engel, qui prendra le relais dans le baquet de la Formule E noire et rouge lors des étapes de Berlin (10-11 juin), New York (15-16 juillet) et Montréal (29-30 juillet).