Elle monte, elle monte, elle monte, la Jaguar du trio Frey-Ortelli-Costa... Georges Decoster

A 47 ans, le pilote monégasque Stéphane Ortelli veut briller pour sa seconde saison avec l'écurie suisse Frey Racing

Compétiteur insatiable, à 47 ans, le Monégasque vient d'entamer sa deuxième saison à bord de la Jaguar de l'équipe suisse Emil Frey Racing, avec l'ambition de l'installer aux avant-postes

Sans forcer le trait, on peut dire qu'il est l'un des principaux piliers des Blancpain GT Series. Après avoir collectionné les podiums et coiffé deux couronnes (Endurance Cup 2012, Sprint Cup 2013) lorsque son nom rimait avec Audi, Stéphane Ortelli s'implique à fond dans le nouveau défi entamé la saison dernière.

« Je ne regrette pas d'avoir saisi l'opportunité de faire un bout de chemin avec l'écurie suisse Emil Frey Racing, loin de là », confie l'ancien serviteur de la puissante firme aux anneaux devenu le fer de lance du Petit Poucet du paddock. « Si elle ne possède pas les moyens des structures semi-officielles en lice, cette équipe accomplit un boulot remarquable. Quand je les ai rejoints, début 2016, il y...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter