De cent à Monaco La barre était trop haute pour Lavillenie

Renaud Lavillenie voulait bien plus.

Renaud Lavillenie voulait bien plus. Avant le meeting Herculis de Monaco, le sauteur à la perche français avait annoncé : « J'aimerais atteindre les 5m90, ça serait le top ».

C'est pourtant sans avoir franchi la barre des 5m82 qu'il quitte le Rocher.

Après avoir réalisé sa meilleure performance de la saison à Lausanne le 6 juillet dernier (5m87), le médaillé d'argent à Rio l'été dernier espérait stocker un maximum de confiance avant les championnats du Monde de...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter